Test du Garmin Vivofit Bracelet d’activité connecté

Garmin Vivofit - Bracelet d'activité connecté avec écran - 1 an d'autonomie

Voir ou acheter ce produit sur Amazon


Bracelet sportif connecté pour surveiller ses pas et son sommeil

Disponible pour moins de 110€, la montre-bracelet d’activité GARMIN Vivofit suit vos exercices physiques en comptant vos pas et le nombre de calories perdus. Elle définit des objectifs facilement atteignables selon vos activités sportives précédentes. Enfin, elle permet de surveiller la durée et la qualité de votre sommeil. Son point fort est de suivre de manière conviviale les résultats sur le site Internet de Garmin.

Contenu du coffret

Le bracelet connecté est livré dans une boite contenant :

  • Le module électronique Garmin Vivofit
  • 2 bracelets en caoutchouc de tailles différentes (petite et grande)
  • Une rikiki clé USB "ANT Stick" (attention elle peut se perdre très facilement)
  • Une notice de garantie
  • 2 guides indiquant la marche à suivre pour la configuration et l’installation du module dans le bracelet adéquat

On place le module Vivofit dans un des 2 bracelets. On serre et on emboite ce dernier sur lui-même (via des trous) comme on le ferait avec une simple montre. Cela tient solidement malgré ce que je redoutais au départ.
Fournis uniquement en coloris noir, on peut acheter des exemplaires supplémentaires de couleurs différentes (vert, bleu et violet) sur la boutique Garmin.

Les fonctionnalités

Des pressions sur l’unique bouton du Vivofit donnent accès à l’heure courante, la date, les pas parcourus du jour, l’objectif de pas à atteindre, les kilomètres effectués et les calories brulées.

Comptage des pas : Comme un podomètre classique, le Garmin Vivofit comptabilise vos pas. Par rapport au modèle premier prix Tanita PD-724 Podomètre 3 axes, le Vivofit exagère légèrement le nombre de pas et compte même ceux opérés sur place (par exemple il suffit de bouger les bras sans se déplacer).

Objectifs quotidiens personnalisés : Selon votre niveau d’activité (faible = sédentaire, moyen ou élevé = sportif) et votre condition physique, le Vivofit fixe des objectifs quotidiens personnalisés facilement réalisables. En tenant compte de votre progression, à la fin de chaque tâche terminée, il définit un nouvel objectif pour atteindre le nombre de km optimal.

Témoin d’inactivité : Lors de périodes prolongées d’inaction physique (comme rester trop longtemps assis devant son ordinateur), une barre rouge apparaît en haut de l’écran au bout d’une heure et augmente si on continue à rester sur sa chaise. Il faut tenir compte de ce rappel pour prendre une pause et faire quelques pas. Au plus vous restez inactif, au plus cette barre progresse.

Analyseur du sommeil : En mode veille ("Sleep"), le Vivofit analyse vos mouvements et détermine vos cycles de sommeil (agité et profond).
Sur le site du constructeur, pour chaque jour, vous obtenez le nombre total de minutes de repos ainsi qu'un graphique correspondant à vos mouvements (minute après minute). Il prend en compte les heures nocturnes et celles réservées à la sieste (en journée).

L’autonomie et l’éclairage : La pile intégrée bénéficie d’une autonomie exceptionnelle d’un an minimum : plus besoin de la recharger ou de la remplacer régulièrement. Cette durée gigantesque s’explique en partie sur le fait que le Vivo n’utilise pas d’écran LCD mais un modèle à encre électronique (e-link). Cela se ressent sur la visibilité de l’affichage (parfaitement lisible au soleil mais de moins en moins dès que la lumière ambiante chute). La nuit, pour activer le mode « Sleep », une source de lumière externe est obligatoire.
La mise en veille automatique de l’écran (au bout de 2 minutes d’inutilisation) participe également à l’économie de la batterie.


Le Garmin Vivofit en mode sleep pour analyser votre sommeil

En pratique avec un PC

Si on le compare à un podomètre classique, le principal atout du Garmin Vivofit est d’envoyer les données récoltées vers son espace utilisateur en ligne Garmin, à l’aide d’un ordinateur (PC et MAC) via le rikiki dongle USB ANT fourni, ou d’un appareil mobile (tablette et smartphone) via Bluetooth.

Installation

Le site Internet de Garmin indique les étapes de configuration pour paramétrer ses données personnelles et les stocker en ligne. Sur ordinateur (Windows et Mac), l’installation du convivial logiciel GARMIN Express est nécessaire. Une fois cette dernière achevée, on couple le Vivofit et on créé un compte Internet en renseignant ses infos vitales :

  • Préférence d'unité de mesure : Unités impériales du Royaume Uni (livres, pieds, miles) et Métriques (kilogrammes, mètres, kilomètres).
  • Sexe, Poids et Taille
  • Niveau d'activité (faible, moyen ou élevé)
  • Heures de coucher et de lever habituelles
  • Jour d’anniversaire
  • Choix du format d'affichage (12 ou 24 heures)

Si nécessaire, à la fin de cette étape, une mise à jour du micro logiciel de l’appareil s’effectue à distance de manière automatique.

Synchronisation des données

A chaque fois qu’on désire synchroniser les données accumulées lors des précédents exercices, on branche la clé ANT sur un port USB et on bascule le bracelet en mode « Sync ». L’émetteur ANT branché répond bien et la synchronisation vers la communauté en ligne se fait rapidement (quelques secondes seulement), sans encombre et à une distance limite de 3 mètres de la montre.

Garmin Connect

Sur le site Garmin Connect, on a accès à toutes nos activités, nos appareils Garmin et à l’ensemble de nos badges obtenus. Un espace social (au même fonctionnement que Facebook) permet d’ajouter des personnes et ainsi partager nos activités Garmin respectives. On peut également réaliser des défis avec d’autres utilisateurs et ainsi rentrer en compétition (ce qui accroit la motivation).


Garmin Connect : la page récapitulative des fonctions

Des graphiques, résumant vos actions par semaine, par mois, tous les 6 mois ou par an, vous aident à suivre la progression des calories dépensées, des pas parcourus, l’humeur du moment (à renseigner tous les jours) et vos heures de coucher.


Les pas parcourus dans la semaine. Les objectifs atteints sont repérables en vert.

Un système de badge récompense notre progression personnelle (par exemple : « Nombre total de pas 50 000 »). Dans l’ensemble, le site Garmin Connect est plaisant, facile à utiliser et on a accès à l’ensemble de nos activités réalisées avec le Vivofit.
Le seul défaut que j’ai constaté est au niveau de l’export de données. En effet, il est impossible de récupérer les données brutes depuis le premier démarrage, afin d’obtenir un tableau détaillé jour par jour sous Excel. On peut seulement retrouver les infos pour une section souhaitée bien précise (exemple : les pas du jour, de la semaine ou du mois).

Conclusion

Le Garmin Vivofit est un excellent bracelet, qui couplé à son dongle USB ANT et son espace internet "Garmin Connect", est très utile pour jouir de ses passions sportives, pour compter ses pas, analyser ses heures de sommeil et pour se fixer des objectifs d’activités. Malgré toutes ses qualités, de son système de synchro sans fil et de la très longue autonomie de sa pile (plus de 365 jours), il est cependant loin d’être parfait, n’intégrant ni de GPS, ni de système ultra fiable pour le comptage de pas. L’export de données aurait pu être plus complet.

Son prix est justifié, même si un podomètre Tanita PD-724 à 25€ fait un travail suffisant si on n’a pas la nécessité de surveiller son sommeil ou de stocker automatiquement ses données en ligne.

Je recommande

  • La clé ANT USB et la synchro sans fil
  • L’autonomie d’un an
  • Les fonctions en ligne et les graphes
  • L’analyse du sommeil
  • La barre d’activité
  • L’heure courante (sert de montre)

A améliorer

  • Pas de GPS
  • Aucune info sur le temps parcouru
  • Compte les pas sur place
  • Exportation de données limitée

Ma note

8/10

Une réflexion au sujet de « Test du Garmin Vivofit Bracelet d’activité connecté »

  1. Ping : Test du Terraillon Web Coach One pèse personne connecté | Bruglia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.