Test de la souris laser sans fil Logitech M570 Souris Trackball 5 Boutons

Test de la souris laser sans fil Logitech M570 avec trackball 5 Boutons Noir Ce très léger trackball Logitech M570 peut-il remplacer une souris sans fil de la même marque ? Malgré son design plutôt proche de la Logitech M705, l’usage n’est absolument pas le même. Tout d’abord fini les tapis de souris et les mouvements nécessitant une certaine place sur son bureau, ici aucun mouvement de souris n’est nécessaire pour déplacer le curseur. On fait simplement tourner la boule sur elle-même avec le pouce . Ca fonctionne très bien et sans aucune saccade. Les 5 boutons minimalistes sont peu… Lire la suite…

Test AmazonBasics Sac épaule pour caméscope

Ce sac d’épaule de marque AmazonBasics permet de ranger un caméscope ou un appareil photo ainsi que leurs accessoires. Ce sac est d’une taille moyenne. Par rapport aux photos disponibles sur sa fiche produit sur le site Amazon.fr, il est plus petit que ce qu’on pourrait penser. Mon appareil photo numérique bridge de marque Panasonic rentre parfaitement dedans mais attention si vous désirez l’utiliser pour transporter votre appareil photo de type reflex ou un camescope encombrant. Veuillez vérifier les dimensions de votre appareil avant l’achat. Notez que selon le nombre et la grosseur de vos accessoires ils ne rentreront pas… Lire la suite…

Avis sur le Patient anglais

D’habitude les films romantiques ne sont pas spécialement mon genre cinématographique. Or « Le Patient Anglais » s’est révélé être une agréable surprise et un véritable chef d’œuvre artistique. Sortie en salle en mars 1997, il propose une histoire et un système narratif assez proche du film « Titanic » sorti quelques mois après. Il y a en effet les mêmes thèmes que le film de James Cameron : L’idylle sentimentale soudaine « coup de foudre » avec complications, l’adultère, la tragédie, les flashback « 3ème âge / jeunesse » et les retournements de situation. La manière dont c’est filmé est remarquable : que ce soit du point… Lire la suite…

Avis sur The Barber, l’homme qui n’était pas là

Projeté entièrement en noir et blanc, ce film de Joel Coen & Ethan Coen propose une histoire et une narration plaisantes. Les acteurs jouent bien (à l’exception de James Gandolfini dont le jeu est trop proche de son personnage de Tony Soprano dans la série du même nom). On suit un simple coiffeur barbier barbant et que ce film soit écrit par les mythiques frères Coen ne changent rien : on passe son temps à regarder sa montre. On s’ennuie ferme… Les seuls intérêts de ce film sont les plans caméra et la prestation de Billy Bob Thornton, le reste… Lire la suite…

Mon avis sur le livre Soufi, mon amour d’Elif Shafak

Ella, mère de famille vivant à Boston qui a atteint ses 40 ans, remet son existence en question. Lassée de sa vie, des tromperies de son mari et de la routine familiale, elle trouve une activité professionnelle en tant que lectrice pour un agent littéraire. Sa première tâche : faire une fiche de lecture du roman « Doux Blasphème » d’Aziz Zahara. « Soufi mon amour » raconte principalement ce roman, qui se déroule au 13ème siècle en Orient (de Konya à Bagdad) où on suit les aventures et la rencontre de 2 âmes sœurs, Rumi, poète spirituel et le derviche errant Shams de… Lire la suite…

Mon avis sur Inglourious Basterds (Bluray)

D’habitude je trouve que les films de Quentin Tarantino ont une marque de fabrique géniale et incontestablement brillante, une mise en scène captivante, des histoires originales et décalées et avec des personnages forts. Malheureusement Inglourious Basterds m’a énormément déçu : pour moi ce film ne rivalise absolument pas avec les chef d’oeuvres passés de Quentin. Contrairement à tous les autres produits cinématographiques du grand Tarantino, on a ici un film ennuyeux à mourir, trop long (2h30), des scènes qui trainent en longueur, aucun effet de style à la « Pulp Fiction » ou « Kill Bill » et des personnages insipides. Je me suis… Lire la suite…

Mon avis sur Seul à savoir de Patrick Bauwen

Un jour Marion, jeune parisienne de 35 ans, reçoit des preuves par un inconnu (le « Troyen ») que son amour de jeunesse, Nathan, un brillant chirurgien, est toujours vivant mais persécuté en Amérique. Marion plaque tout et part pour Los Angeles pour secourir celui qu’elle n’a jamais oublié. A partir de cet évènement commence un enchainement de rebondissements captivants, entrainant Marion dans une spirale de terreur, d’aventures douteuses et dangereuses. Seul à savoir est un roman agréable et facile à lire. L’auteur va a l’essentiel contrairement à certains pavés noyés dans des longues scènes inutiles. Cette concision garantit un rythme efficace… Lire la suite…

Avis sur le bluray Beetlejuice (Tim Burton)

Beetlejuice sorti en 1988 (1 an avant « Batman » du même réalisateur) est une comédie fantastique originale mettant en scène un couple de jeunes mariés récemment décédés devenus fantômes qui ont pour but de chasser les nouveaux propriétaires de leur ancienne maison. Pour accomplir cette tâche, ils font appel à Bettlejuice un bio-exorciste complètement taré, déjanté, obsédé et égocentrique. Comme la majorité de ses films, on reconnait bien la griffe de Tim Burton : les décors, l’humour décalé de « Batman le défi » ou « Mars Attack », le gothisme incarné par la jeune Winona Ryder (qui ressemble plus à un mort que le… Lire la suite…

Avis sur Parole perdue d’Oya Baydar

Parole perdue par Oya Baydar Dans « Paroles Perdue » de la romancière Oya Baydar, on suit les aventures d’Omer et Elif Eren, célèbre couple turc ayant réussi leur vie. Lui en tant qu’écrivain à succès, elle en tant que scientifique reconnue par ses pairs mais dégoutée par les tortures qu’elle doit affliger à ses cobayes de laboratoire. Une rencontre avec un couple de Kurdes (les Bozlak) fuyant les combats et dont la femme perd son enfant à cause d’un attentat meurtrier, va émouvoir Omer. Ce dernier part à l’aventure « à l’Est » se lancer dans une quête du peuple Kurde et son… Lire la suite…

Avis sur le DVD 24 heures chrono Saison 6

« 24 heures chrono » (24 en version originale), série formatée depuis sa première saison et reconnaissable par ses nombreuses qualités et ses marques de fabrique (le suspens, l’action, le réalisme, les cliffhangers, l’esthétisme des séquences, la violence, le terrorisme, les complots, etc.) voit ici une saison 6 particulièrement décevante. Jack Bauer (interprété par Kiefer Sutherland) doit une nouvelle fois dénicher des bombes et traquer des terroristes. La particularité de cette saison c’est que cette fois il déniche un complot au sein de sa propre famille. L’histoire n’est franchement pas crédible, sans parler de certains personnages douteux : le frère de Jack… Lire la suite…